Niaön, Terres de Légendes
Oyé invité !

As-tu déjà entendu parler de Nïaön ? Rares sont les personnes qui connaissent son existence. Les Histoires de Nïaön furent considérées comme une hérésie par l'Église et ils brûlèrent les livres qui les racontaient. Certaines familles ont soit gardé le livre et l'ont caché et d'autres se transmettent ces histoires par la parole.
Je fais partie des dernières personnes qui les connaissent. Aujourd'hui, j'ai décidé de vous les raconter. Suivez-moi et vous saurez ce qui s'est passé sur la planète que nous appelons Mars et qui avant la vie sur Terre, grouillait de vie ...

S. VA.
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bienvenue dans l'un des Pays du Monde qui se nomme Nïaön.
 

Partagez | 
 

 Rosalia Lys Noctalis [Achevée ~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Rosalia Lys Noctalis [Achevée ~]   Sam 15 Jan - 21:41


♠ DOSSIER


    Noctalis Rosalia Lys
    Rosée Nocturne / 817 ans / Guerrière / Elfe de la Nature

      ✖ Lieu de naissance : Eleinster, Innchest.
      ✖ Localisation actuelle : Les Terres Maudites.
      ✖ Rang : Soldat.
      ✖ Équipement : La jeune Elfe est équipée d'un arc et de ses flèches, d'une dague et d'un étalon noir qu'elle a nommé Arktos.
      ✖ Groupe souhaité : Guerrière.
♠ PERSONNAGE

    ✖ Caractère : Le caractère est ce qui caractérise une personne, paraîtrait-il. Allons, nous allons donc vous tisser le portrait de cette jeune fille! Tout d'abord, le moins que l'on puisse dire de Rosalia, c'est qu'elle est assez câline avec son entourage. En effet, il est assez facile de voir si vous êtes ou non entrés dans ses bonnes grâces : Attendez de voir si elle vous câline et vous le saurez! Ensuite, comme la plupart des Elfes, elle est joyeuse, arborant tout le temps un sourire et riant pour peu, pourvu qu'elle ne voie pas une mine triste. Elle est généreuse - et là aussi ses racines elfiques y sont pour quelque chose - et n'hésitera jamais à partager ce qu'elle a avec quelqu'un, aussi infime soit ce bien, allant même le plus souvent jusqu'à lui donner (d'ailleurs, vous pouvez être quasiment certains qu'elle partagera sa tendresse avec vous, et vous donnera toute son affection). Étant une Elfe de la Nature, elle est très sensible à tout ce qui touche aux éléments : Blessez la nature et vous serez le numéro un sur sa liste d'ennemis! Elle éprouve un peu plus de bien-être et de sérénité lorsqu'elle est dans l'eau, et d'ailleurs, elle adore nager; cela l'apaise. Elle est très serviable et n'hésitera pas à apporter son aide si besoin il y avait, que ça aille de la course à faire pour quelqu'un à la guerre à mener en l'honneur de la Reine et/ou des Elfes. Ponctuelle à souhait, elle sera toujours en avance aux rendez-vous qu'on lui aura fixés, désireuse d'être sûre et certaine d'arriver à l'heure. Une fois amoureuse, elle est excessivement douce, et ses élans affectueux se font moins abrupts - car il faut l'avouer, elle est parfois brusque sans le vouloir! -. Néanmoins, personne n'est parfait... Et Rosée Nocturne a elle aussi ses petits péchés. Par exemple, elle abusera parfois des rires lorsqu'elle est un peu déboussolée afin que personne de son entourage de s'inquiète pour elle. Légèrement jalouse, elle fera cependant tout pour éviter de le montrer aux gens auxquels elle tient, et s'éclipsera à chaque fois qu'une once de ce sentiment naîtra en elle pour ne faire souffrir personne. Assez têtue, lorsqu'une idée s'est logée dans son crâne, elle n'est pas prête de l'oublier avant de l'avoir réalisée. Un peu étourdie, elle oublie parfois les choses de minime intérêt, mais jamais celles de grande importance. Elle est prête à tout pour les gens qu'elle aime, aussi n'hésitera-t-elle pas à prendre les armes et à se battre pour eux, et ce quel qu'en soit le prix à payer! La dernière chose qu'il y a à dire d'elle sur le plan psychologique, c'est qu'elle adorerait entrer dans l'armée royale si une telle chose venait à être créée en Nïaön. Car oui, elle aime être soldat.

    ✖ Physique : Conformément à sa race, Rosalia est une jeune fille plutôt grande et dotée d'une carrure fine, malgré ses épaules légèrement plus carrées que celles de la normale féminine. Elle a un teint fruité, et possède un visage ovale sur lequel on trouve des lèvres pulpeuses, un nez bien droit, de charmants yeux bleu sombre entourés de fins cils ébène, ainsi que de sourcils de même couleur assez fins eux aussi. Mais sa physionomie est comme son caractère : Elle n'est pas parfaite. Et en effet, on peut trouver sur son front une marque tribale dont elle-même ignore la provenance. Alors elle vit avec, sans se soucier de cette marque semblable à une brûlure. Et comme pour rendre le tout un peu plus visible, elle a un front large. Mais passons. Elle est dotée de cheveux mi-longs aussi noirs que les ténèbres, dans lesquelles elle met souvent un serre-tête orné de longues plumes de corbeau - détrompez-vous, elle n'a pas fait souffrir d'oiseaux pour se le faire! Elle s'est contentée de ramasser les plumes perdues qui résultaient des combats entre ces volatiles -. Sa tignasse est également sertie d'une pince bleue ornée de petites pierres blanches dont la forme rappelle vaguement celle d'un serpent; cadeau de sa grand-mère. Ses oreilles ne sont pas pointues à son plus grand regret - cela à cause de ses ancêtres humains -, et il y pend en permanence une longue paire de boucles d'oreilles bleues. Et à part ça? Elle adore les rubans. Aussi, elle en porte toujours sur elle. Hormis les rubans, le serre-tête et les boucles d'oreilles, elle porte également toujours et en permanence une écharpe déchirée de tissus d'un pourpre délavé. Elle se vêtit d'ailleurs le plus souvent dans des tons de violet. Les armures? Très peu pour elle, elle n'aime pas cela. Ainsi, sur ses vêtement - bien souvent déchirés ou effilés, mais c'est ainsi qu'elle les aime -, elle porte toujours pas mal de sangles dont les tailles varient (car elle adore en porter, et que si il faut combattre en dernière minute, c'est bien pratique!). Outre les sangles, ses habituels vêtement se trouvent être un haut qui semble en assez mauvais état mais qui n'en est pas pour autant vulgaire, assorti à une jupe en bien meilleur état d'une couleur bleue-violette rappelant celles qui teintent le ciel à la fin d'un de coucher de soleil. Elle porte presque tout le temps à un bras une sorte de manchette, qui ressemble grandement à son écharpe au niveau de la matière et qui est elle aussi déchirée - que voulez-vous, on ne se refait pas -. Au niveau des chaussures, elle se balade souvent pieds nus. Pour les accessoires, il faut aussi noter une jarretière qu'elle porte tout le temps. Cette dernière, aussi mauve que tout le reste de sa tenue, se termine avec de la dentelle noire, ce qui semblerait presque faire trop chic dans sa façon de se vêtir; ainsi, beaucoup pensent qu'elle la porte par coquetterie. Mis à part cela, elle est toujours armée, parée à n'importe quelle éventualité. Elle a toujours ses flèches dans le dos et porte son arc à la main ou dans le dos, et sa dague est bien rangée à sa ceinture. Cependant, malgré son style vestimentaire plutôt inhabituel, on peut dire qu'elle est jolie, voir même mignonne.

♠ BIOGRAPHIE
    ✖ Histoire : On ne peut pas dire que Rosalia ait été éduquée de façon à tout savoir sur les Elfes dès sa naissance. C'est même le contraire. Mais comme toute histoire a un début, je me dois de vous conter celle de cette jeune fille.
    Rosée Nocturne naquit par une froide journée de Novembre, le vingt-sept plus précisément, alors que la nuit venait de tomber. Sa mère, qui avait de lointaines origines humaines, mourût en la mettant au monde, ce qui lui valut à peine née les foudres de son père. Il lui apprit très tôt à se battre, ne cessant de lui répéter que tant qu'elle ne pourrait pas se battre aussi bien que sa mère le faisait, elle n'était pas digne d'être sa fille. Or, son père savait extrêmement bien se battre, alors elle n'osait pas imaginer à quel point sa mère avait dû être forte, pour pouvoir le battre... Mais elle ''subissait'' tout de même ces entraînements quotidiens, et finit par y prendre goût. Ce qui se passa en même temps que son enfance, elle l'ignora, et l'ignore toujours. Car elle et son père vivaient avec les grands-parents de feu sa mère, qui eux-même vivaient en ermite. Cela, vous vous en doutez bien, compliqua considérablement son accès à la culture elfique. Elle ne sut donc rien de ceux qui étaient pourtant ses semblables : Des Elfes. Jusqu'à ce qu'elle soit adulte, elle ne sut donc strictement rien du monde des Elfes. Ce n'est que lorsque son grand-père décéda que sa grand-mère accepta de lui apprendre ce qu'elle savait. Le père de Rosalia avait été tué lors d'une bataille dont elle ignora longtemps le nom, et ce malgré le fait qu'il ait été un excellent guerrier. Elle avait réussi à le battre une ou deux fois d'ailleurs, mais il finissait toujours par reprendre le dessus. Il ne fut donc pas évident pour la jeune Elfe aux prénoms floraux de se considérer comme la digne fille, légitime, de son père. Après ce tragique évènement, elle vécut cloîtrée chez sa grand-mère, qui lui apprit tout sur ce monde dont elle ignorait tout. Le résultat fut presque prévisible : Quasiment immédiatement, la jeune Elfe se prit d'admiration pour la Reine de son peuple : Elwana.
    Après avoir, en hommage à son défunt père, cessé ses entraînements quotidiens au combat durant un ou deux ans, elle éprouva l'intense besoin de s'entraîner à nouveau. Ainsi, sa grand-mère veilla à ce qu'elle s'entraîne au moins cinq heures par jour, et la laissait en contre-partie nager autant qu'elle le voulait. Cela prit dix-sept longues années. Une fois ses huit cent dix-sept ans acquis, sa grand-mère lui offrit un précieux cadeau : Une pince que la jeune fille avait toujours trouvée magnifique et qui aurait vraisemblablement appartenu à sa mère, ainsi que quelques ouvrages afin de parfaire ses connaissances du monde elfique. Car en effet, la grand-mère de Rosalia regrettait de l'avoir coupée de tout dès sa naissance. Autant dire que ce qu'elle apprit s'être déroulé pendant qu'elle menait une enfance insouciante lui serra le coeur. Elle décida donc de se joindre aux rangs des Guerrières, afin d'être utile à Elwana mais aussi à quiconque aurait besoin de ses services. Elle avait eu envie de se joindre à ce groupe de femmes créé par Elwana car elle les avait un jour brièvement aperçues, et qu'elle avait été fascinée par ce qu'elles faisaient. Après tout, ce n'était pas tous les jours que l'on voyait des jeunes femmes s'entraîner au combat, et leurs techniques avaient frappé l'esprit de la jeune demoiselle. Elle annonça donc son vœu à sa grand-mère. Celle-ci approuva : Après tout, sa petite-fille maniait l'arc et la dague depuis son plus jeune âge; et même, depuis sa plus tendre enfance; alors elle ne voyait pas pourquoi elle la priverait d'une activité qu'elle aimait tant.
    Cependant... Alors qu'elle se dirigeait vers le centre d'Eleinster - car même si elle avait vécu à Innchest toute sa vie, comme dit, elle avait vécu en ermite -, sa grand-mère trépassa à son tour. De vieillesse, elle. Autant dire qu'elle attendit quelques jours avant de vraiment rejoindre ces femmes, pesant encore maintes et maintes fois le pour et le contre de sa décision. Elle relisait encore et encore les ouvrages historiques que lui avaient offerts sa grand-mère pour cacher sa peine ainsi que pour parfaire encore davantage ses connaissances : Elle voulait être incollable sur les sujets qui concernaient sa race ainsi que les Guerrières, en savoir plus encore qu'une personne qui saurait depuis sa naissance des choses sur ces sujets. En quelque sorte, comme si elle était une véritable Elfe de la Nature. Bon, bien entendu, il lui arrivait d'emmêler les dates et les noms, mais... Elle avait vraiment la foi d'y arriver un jour. Et lorsqu'elle se sentit enfin prête, elle alla se joindre aux Guerrières, tout en étant malgré tout un peu rassurée de par ses connaissances du monde elfique : Il ne lui était désormais plus totalement inconnu, et cela la soulageait.
    Ce ne fut qu'une fois dans les rangs de ces femmes si admirées qu'elle eut vent de la légende des Reliques. Immédiatement, elle alla consulter ses livres, mais bien peu pouvaient lui donner des informations complètes. Elle se documenta donc comme elle le put sur le sujet, avide de savoir. Et lorsqu'elle parvint enfin à amasser assez de connaissances sur le sujet, elle s'entraîna avec davantage de hardiesse, déterminée à protéger Nïaön du joug de cet être vicieux que semblait être Nogardh.
    Comment elle attérit aux Terres Maudites? Il serait aisé de dire "c'est assez simple", mais en réalité, cette raison est plus complexe qu'il n'y paraît. Elle s'était rendue en ces lieux à cause d'une mission, qui s'avéra être en réalité un faux contrat. Elle ne fut pas blessée, fort heureusement, mais cela aurait très bien pu être une embuscade... Dans ce cas, pourquoi y être restée? La raison en est relativement simple, elle, en revanche : Après avoir brièvement croisé un Elfe Noir, elle fut tentée d'en savoir plus sur eux. Mais elle n'avait pas envie de perdre des jours et des jours à revenir à Eleinster afin de consulter ses livres. Elle resta donc sur place, les étudiant en quelque sorte sans pour autant quitter leurs terres. Qui savait, peut-être s'habitueraient-ils à elle et iraient jusqu'à se confier à elle... L'espoir fait vivre, dit-on!

    ✖ Famille : Rosalia avait, jadis, un père et une mère. Comme tout le monde. Sa mère, Laïla, est morte en la mettant au monde. Son père, Vayguay, était un grand et vigoureux guerrier; qu'elle admira dès sa plus tendre enfance. Ce furent lui et les grands-parents maternels de la jeune Elfe qui l'élevèrent. Son grand-père, Kartukyaz, mourut de vieillesse, bien que dans sa jeunesse il ait lui aussi été un guerrier Elfe. Au décès de son père, c'est Eléa, la grand-mère de Rosalia, qui paracheva son éducation. Elle lui apprit abruptement toutes les connaissances intellectuelles qu'il fallait avant de succomber à la vieillesse elle aussi, et de rejoindre son tendre mari. Jusqu'à sa mort, Eléa s'en voulut d'avoir fait vivre Rosalia en ermite, bien que cela furent les volontés de son cher Kartukyaz et de son adorable gendre, Vayguay. C'est de la branche maternelle que Rosalia détient ses lointains gènes Humains : L'arrière-grand-mère d'Eléa en était une.

Vous

    ✖ Comment avez-vous connu le forum ? Via Elwana.
    ✖ Estimation de la présence sur le forum ? Cela peut dépendre de bien des choses... Donc : Dès que je le pourrais!
    ✖ Qu'est ce qui vous a attiré et déterminé votre inscription sur ce forum ? Le contexte et les races : On trouve sur Nïaön des races uniques, qui se démarquent des autres forums RPG médiévaux fantastiques.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Rosalia Lys Noctalis [Achevée ~]   Ven 21 Jan - 17:05

Fiche terminée Smile
Revenir en haut Aller en bas
♦ Mère de Tous ♦ Déesse de la Terre ♦

avatar

Messages : 40
Age : 25

MessageSujet: Re: Rosalia Lys Noctalis [Achevée ~]   Ven 21 Jan - 20:43

Très bien, merci beaucoup.

Je vais tout de suite la déplacer et la mettre en post-it parce que tu es une membre du Staff ^^

_________________
"Elfes Purs et Noirs, je vous ai créé, soyez moi fidèles et vous aurez les marques de ma gratitude ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-ending-stories.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rosalia Lys Noctalis [Achevée ~]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rosalia Lys Noctalis [Achevée ~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niaön, Terres de Légendes :: Les habitants de Nïaön :: Actes de naissance :: ♣ Présentations validées-
Sauter vers:  
♣ HAUT | BAS ♣
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Mediéval fantastique