Niaön, Terres de Légendes
Oyé invité !

As-tu déjà entendu parler de Nïaön ? Rares sont les personnes qui connaissent son existence. Les Histoires de Nïaön furent considérées comme une hérésie par l'Église et ils brûlèrent les livres qui les racontaient. Certaines familles ont soit gardé le livre et l'ont caché et d'autres se transmettent ces histoires par la parole.
Je fais partie des dernières personnes qui les connaissent. Aujourd'hui, j'ai décidé de vous les raconter. Suivez-moi et vous saurez ce qui s'est passé sur la planète que nous appelons Mars et qui avant la vie sur Terre, grouillait de vie ...

S. VA.
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bienvenue dans l'un des Pays du Monde qui se nomme Nïaön.
 

Partagez | 
 

 Elwana Idnilëssin d'Innchest

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♦ Chef des Guerrières ♦

avatar

Messages : 314
Age : 25

Personnage
Localisation actuelle: Eleinster
Royaume: Innchest
Equipement:

MessageSujet: Elwana Idnilëssin d'Innchest   Lun 25 Oct - 17:33

Elwana Idnilëssin
d'Innchest
IDENTITE
_

    ► Nom du personnage : Elwana Idnilëssin-Lossehëlin d'Innchest
    ► Nom de guerre: //
    ► Race : Elfe Pur
    ► Spécialité(s) : Fantassin et Archer
    ► Age : 1911 ans
    ► Royaume et ville : Innchest, Eleinster
    ► Localisation actuelle : Eleinster
    ► Préférence sexuelle : Hétérosexuelle
    ► Rang : Reine des Elfes et des Landsëns
    ► Situation sociale : Mariée et mère de deux enfants
    ► Équipement : Arc avec flèche, épée, armure féminine (détails dans le physique), bouclier et petite dague.


PERSONNAGE
_
    ► Caractère :
    « Savez-vous ce qu’est le Bien ? Savez-vous ce qu’est le Mal ? Vous ne pouvez pas comprendre vous qui restez dans vos maisons et vous occupez de votre vie monotone et lassante. Vous n’avez jamais été confrontés à ces questions. Alors pourquoi s’en préoccuper. Tout le monde croit que Nous représentons le Bien et que Nos ennemis font le Mal. Avons-nous pour autant raison ? Chacun a apprit dès sa tendre enfance à trancher entre le Bien et le Mal comme il tranche entre le Blanc et le Noir. Mais personne ne s’est jamais demandé si la couleur Grise existait. Pourtant elle est bel et bien réelle, cette couleur. Alors que le Bien ni le Mal n’existe.

    En effet, chacun de nous possède sa propre idée sur ces deux termes. Nos ennemis jurent qu’ils font le Bien alors que nous prétendons qu’ils représentent le Mal. Et vice-versa de toute façon. Ainsi, pouvons-nous réellement trouver une définition de ces mots ? Pouvons-nous les saisir, les comprendre ? Et surtout, pouvons-nous savoir que nous avons raison ?

    Nous côtoyons le Bien et le Mal au quotidien. Nous faisons le Bien mais nous faisons aussi le Mal. Cela dépend de quel point de vue les autres se placent par rapport à nous. Mais rien ne nous arrête. Nous estimons toutefois faire le Bien. Même si nous savons que pour certains nous faisons le Mal. Peu nous importe, telle a été notre choix. Nous l’assumons. Nous choisissons à quels yeux nous sommes mauvaises et à quels yeux nous ne le sommes pas. Ou plutôt, Elle décide. Pour nous. C’est Elle qui a la plus grande expérience de nous toutes.

    Cette femme si dure et si ferme qui sait se faire obéir. Elle n’élève jamais la voix et parle toujours avec calme. Sauf quand nous ratons notre mission, pour nous gronder. Elle s’énerve peu. Sauf peut être lorsqu’elle est seule, mais jamais en face de nous. D’ailleurs, elle ne montre jamais ses sentiments. Elle ne pleure jamais devant nous. Elle n’est jamais triste devant nous. Son visage semble parfois même n’être qu’un visage de marbre. Mais nous l’aimons car c’est une femme bien et droite. Elle sait parfaitement ce qu’elle veut et ce qu’elle fait. Elle met tout en ordre pour arriver à ses fins. Peu de personnes lui résistent et elle obtient presque toujours tout ce qu’elle désire. Dans n’importe quel domaine.

    Nous la suivons avec fierté. Nous nous battons à ses côtés aujourd’hui comme nous nous battrons avec elle demain et après-demain encore. Elle est notre cœur. Sans elle, nous ne sommes rien. Elle est vaillante et courage. Elle ne recule devant rien. Pas la moindre difficulté. Elle préfère rater une mission plutôt que de ne pas la tenter. Elle paraît parfois un peu comme si elle s’estimait supérieure aux autres mais personne ne s’en préoccupe. C’est son caractère, nous l’acceptons. Elle n’est pas méchante dans le fond. Elle nous critique seulement pour notre bien. Elle nous félicite quand elle l’estime bon.

    Pourtant, nous n’ignorons pas son côté doux et gentil. Elle sourit beaucoup, elle rit aussi. Quand nous faisons des blagues ou que nous festoyons. Elle n’est pas de marbre tout le temps, tout de même. Dans ces moments où elle s’ouvre à nous, nous comprenons. Nous réussissons à cerner cette douceur qui s’émane de son cœur. Et nous savons qu’elle nous aime. Qu’elle ferait tout pour nous. Même si c’était de risquer sa propre vie. Elle est presque comme une grande sœur pour certaines d’entre nous voire même une mère pour d’autres.
    Elle est tout simplement notre Chef. Nous l’adorons et nous ferions tout pour elle. Cette femme s’appelle Elwana Idnilëssin et c’est la fondatrice des Guerrières.
    »

    Extrait de Mémoires de Guerrières, Salina Mervher, 2761, Renaissance


    ► Physique : Les Elfes sont les créatures les plus grandes du Monde. Alors il est certes vrai qu’Elwana dépasse son mari humain de quelques centimètres et il la considère comme grande. Mais celle-ci est en fait dans la moyenne des Elfes femmes, c'est-à-dire environ 1m92. Comme tous les Elfes, sa carrure est plutôt fine mais cela ne l’empêche pas d’avoir des muscles suffisamment développés. Ses muscles se sont formés pendant ses longues années comme Guerrière lorsqu’elle portait presque toujours une armure ou alors devait manier son épée ou son arc. Toutefois, Elwana possède une poitrine qui n’est ni trop, ni trop petite. Elle en est fière. Tout comme ses hanches finement taillées.

    Les yeux d’Elwana ont la couleur verte, verte comme l’herbe, et sa pupille ressemble à celle d’un chat. Des yeux en amande. Les cheveux longs et blonds de la jeune femme sont presque toujours détachés. Elle ne les coupe que très rarement (lorsqu’ils sont trop longs et la dérangent) et déteste les attacher. Son visage est d’une beauté incontestable, mais pas autant que celui de sa sœur aînée, Illana. Elwana est une femme qui attire les hommes et elle a sut jouer de son charme pendant certaines missions.

    Elwana porte la plupart du temps une armure féminine. A savoir, un haut qui dévoile les épaules, une jupe souvent assez courte et de longues bottes. Sinon, lorsqu’elle est au palais, elle se force à s’habiller dans les longues robes de sa mère ou alors celle qu’une reine doit porter. Mais elle ne les apprécie pas forcément car elle estime avoir du mal à marcher avec. De temps en temps, elle s’habille comme un homme, mais seulement pour les entraînements et d’autres occasions minimes.

BIOGRAPHIE
_
    ► Histoire (passé) :
    Les premiers instants de sa vie dont Elwana se souvient encore commencent lors de son enfance. Une enfance qui ne fut guère joyeuse. Elwana se rappelle des premières amies avec lesquelles elle aimait beaucoup courir parmi la ville. Antheïwa était une ville bien protégée et les parents laissaient leurs enfants faire tout ce qu’ils voulaient quand ils étaient dehors. Elwana adorait s’amuser comme chaque enfant aime le faire. Ses coins préférés de la ville étaient la fontaine pendant l’été quand elle pouvait s’y tremper et les sources chaudes pendant l’hiver. Elle restait avec ses amies près de la chaudière et jouait aux cartes ou autres jeux pour les enfants. Elle était très heureuse. Le groupe de filles s’appréciait énormément et était inséparable. Elles connaissaient tous les autres groupes de filles ou de garçons de la ville. Certains étaient leurs « ennemis » et d’autres leurs « alliés ». Comme toujours chez les enfants.
    Mais le bonheur de la jeune Elwana fut chamboulé lorsqu’elle vit ses amies grandir. Elles devinrent plus adultes d’abord puis enfin adultes. Elle les vit se marier. Devenir mères. Alors qu’elle, elle restait encore une enfant. Elle comprit tout de suite qu’elle n’était pas comme les autres. Sa mère aussi ne semblait pas vieillir pendant que les amies de sa mère mourraient les unes après les autres. Quelque chose n’allait visiblement pas et Elwana le sut. Elle n’avait jamais de mal à se trouver de nouvelles amies, mais elle devait sans cesse les quitter. Elle grandissait elle aussi, mais à un rythme beaucoup plus lent. Il lui arriva même d’être amie avec les enfants de ses premières amies. Et ainsi de suite. Enfin, elle vit ses premières amies mourir et ainsi de suite.
    Personne ne lui expliquait. Elle ne cherchait jamais de réponses d’ailleurs. Elle préférait ne pas savoir. Cela valait mieux pour elle. Du moins, c’était ce qu’elle estimait. Il lui semblait avoir peur de la vérité. Alors ne souhaitait rien savoir. Elle ne demandait rien à sa mère et celle-ci ne lui disait rien. Elle faisait comme si tout était normal. Parce que tout était normal. Mais cela, Elwana était encore trop jeune pour le comprendre.

    Lorsqu’elle en eut assez lors de son adolescence de la façon dont se déroulait sa vie, elle commença à rêver de partir. Pourtant, peu avant son départ, sa mère mourut. Elwana fut très triste et cela précipita son départ car elle estimait qu’elle n’avait plus rien à faire dans cette ville. Elle quitta Antheïwa et partit pour l’inconnu. Elle s’arrêta d’abord à Altimia, la plus grande ville la plus proche. Elle découvrait peu à peu le monde extérieur. Elle comprenait de plus en plus les pourquoi du comment des événements de la vie. De sa vie. Il lui fallut peu de temps pour comprendre qu’elle n’était pas une Humaine mais une Elfe. Elle retourna alors au royaume des Elfes et dormit à Faïnhe où elle rencontra la fille du noble, possesseur de la ville. Elles devinrent amies et Elwana fut logée chez les nobles. Elle apprit à vivre comme eux. Elle demanda aussi à s’entraîner à l’épée. Le meilleur maître de la ville devint alors son entraîneur. Quelques années plus tard, Elwana se rendit avec cette famille à Eleinster pour la fête annuelle. Elle put voir la famille royale et elle vit la grandeur de la reine. Mais elle remarqua aussi la ressemblance de cette femme avec sa propre mère. Elle n’eut pas la possibilité de savoir la vérité mais cette fois-ci, elle tenta de chercher des informations. Elle ne trouva rien. Alors elle entendit parler du Sage à Mongitell et elle partit à nouveau en route pour le trouver. Elle pensait qu’il lui dirait tout mais il garda le silence. Pourquoi ? Elwana l’ignorait. Elle ne savait pas non plus qu’elle le saurait tôt ou tard de toute façon.

    Déçue, elle décida de parcourir les terres pour chercher la vérité. Mais elle comprit très bien que c’était en vain. Alors elle lâcha l’idée mais elle continua de sillonner tout Nïaön, sauf les terres ennemies. Personne ne sut vraiment ce qui se déroula par la suite parce qu’elle n’en parla à personne. Même plus tard aux personnes qui lui sont le plus proches, comme ses sœurs ou son mari. Les rumeurs disent qu’elle le racontait parfois en berçant ses enfants. Masi c’est tout. En tout cas, tout le monde sait qu’elle fonda le groupe des Guerrières. Elle fut la Chef de ces femmes qui prenaient des missions pour faire le Bien et le Mal. Cela dépendait du point de vue des personnes touchées. Pendant de nombreuses années, elles parcouraient les terres de tout le Pays et faisaient ce qu’elles décidaient être bon. Elles prônaient être pour le Bien. Mais le Bien de leur point de vue.
    Un jour, Elwana désira retourner à Antheïwa. Elle y rencontra le nouveau Roi des Landsëns et il la mit à son service. Au bout d’un moment, Elwana s’enticha de Kholeïn, le Prince. Ensuite, ils vécurent des moments joyeux. Mais Elwana se souvint de son enfance et elle prit peur. Lors d’une mission, elle pensa bon de le laisser et partir. Pourtant, elle dut revenir pour annoncer que la mission avait été un succès. Elle apprit que le Prince était partit avec une partie de l’armée pour une bataille car une guerre se préparait.
    A ce moment, la reine des Elfes arriva à Antheïwa avec ses deux filles, Selëa et Illana. Elwana les rencontra et apprit qu’elle était en vérité leur sœur. Elle était une Princesse. Sa mère lui expliqua pourquoi elle avait choisi de la laisser à sa sœur qui habitait la Ville Armée. Enfin, Antheïwa fut entourée par les Diables et attaquée. Les Humains défendirent la ville avec courage et bravoure. Ils remportèrent la bataille mais la reine des Elfes mourut. Les trois filles l’enterrèrent et Elwana sut, grâce au général des Landsëns que tout ceci avait été prévu par le Roi. Le Prince avait été capturé et était en danger. Deux bonnes raisons pour Elwana de se lancer avec ardeur dans le voyage jusqu’à la Tour de Garde. Elle donna tout son cœur dans toutes les batailles jusqu’à se faire blesser lors de la Bataille du Mont Tonnkall. Elle ne put donc pas participer à la Bataille Décisive. Mais elle réussit tout de même à délivrer Kholeïn de la Tour Ensorcelée.

    Après la guerre, elle retourna à Eleinster avec Illana et Kholeïn. Malheureusement, Selëa mourut lors de la Bataille Décisive. Le Roi Toelhin la couronna et elle se maria avec Kholeïn. Celui-ci obtint une longévité plus importante grâce à cette union. Par la suite, Elwana devint mère de deux enfants, Eghän et Naïle. Elle fit une bonne reine mais elle dut abandonner les Guerrières. Pourtant, elle suivit avec précision tout ce qu’elles font. Enfin, elle décida de soutenir son mari lorsque celui-ci prit la décision de réclamer des terres aux Fées. Ces dernières avaient refusé. Elwana dit qu’elle était prête à se battre s’il le devait. Les Elfes sont prêts.


    ► Famille : La famille actuelle de la jeune femme est constituée tout d’abord de son mari Kholeïn et de ses deux enfants Eghän et Naïle, qu’elle aime plus que tout au monde. Ensuite, sa sœur Illana est devenue reine de Gaoélique mais aujourd’hui, c’est son neveu Tial qui a prit le trône avec sa femme Sanyä. Son père, le roi Toelhin visite Nïaön aux côtés de son tendre ami d’enfance, l’ancien roi Bathanir.
    Elwana avait un grand frère qu’elle ne connut pas, et une grande sœur, Selëa. Mais ces deux moururent il y a maintenant cinquante ans. C’est comme la reine des Elfes, mère d’Elwana, qui a été tuée par les Diables à Antheïwa. Enfin, Elwana reste également très attachée à la sœur de la reine, qu’elle a longtemps cru être sa mère et qui est morte quand elle n’était encore qu’une adolescente.

VOTRE ANGE
_
cette partie est réservée aux elfes et fées
    ► Nom : Khawën
    ► Âge : 51 ans
    ► Physique : Son Ange est de sexe masculin et est totalement son contraire. C’est-à-dire qu’il possède les cheveux d’un noir intense et les yeux marron. Il est un tout petit peu plus petit qu’Elwana et sa carrure est imposante. Mais ce ne sont que des muscles. Comme tout Ange Pur qui naît pour un Elfe, il ne porte qu’un mini pantalon pour cacher ses parties intimes et reste toujours le torse nu. Ses ailes sont grandes et blanches et les plumes ressemblent à celles des cygnes.



_________________
Elwana Idnilëssin, reine des Elfes d'Innchest

Devenue Reine, je ne reste pas moins une Elfe Guerrière ayant vaincu Kenwë la Contrôleuse de Gailla. Ne me sous-estimez pas ou vous le regretterez ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niaon.forumactif.com
 

Elwana Idnilëssin d'Innchest

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niaön, Terres de Légendes :: Les habitants de Nïaön :: Actes de naissance :: ♣ Présentations validées-
Sauter vers:  
♣ HAUT | BAS ♣
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com